l’Institut national de recherche agronomique valide la rentabilité de la permaculture!

La luxuriante Ferme du Bec Hellouin, dans l’Eure, apparaît comme un modèle français de permaculture. Pour la première fois, une étude scientifique se penche sur sa viabilité économique. Réponse en images…

Produire à la main une profusion de légumes et de fruits sur une terre ingrate qui n’a jamais été cultivée depuis le néolithique… Voilà qui donne espoir pour la mise en culture de sols dégradés ou désertifiés de par le monde ! C’est le pari de la Ferme Biologique du Bec Hellouin, haut lieu depuis 2006 d’une forme de culture originale inspirée de la permaculture et du maraîchage biointensif.

Très peu mécanisé, sur une très petite surface cultivée, positionné sur des circuits courts, ce modèle suscite un fort intérêt. Mais est-il économiquement viable? C’est à cette question qu’a répondu l’étude coordonnée par François Léger sur quatre ans (1).

Quatre années d’étude pour valider une hypothèse

Réalisée en conditions réelles de production et de vente, l’étude a été menée de 2011 à 2015.A partir des données récoltées (voir encadré 1), les modélisations montrent que, en fonction du niveau d’investissement et d’intensification, 1000 m2 (2) dégagent un revenu horaire variant de 5,4 à 9,5 € pour une charge de travail hebdomadaire moyenne de 43 heures. Le revenu agricole net mensuel correspondant, de 900 à 1570 € suivant le niveau d’investissement, apparait tout à fait acceptable, voire supérieur, au regard des références couramment admises en maraîchage biologique diversifié (3).

Un facteur clé : une très petite surface très soignée

Pour François Léger, le facteur clé de cette réussite est l’intensification : cultiver une très petite surface avec le maximum de soin et de productivité, sans perdre d’espace ni de temps de culture.

Mais  il ne faut pas oublier que les 1000 m2 étudiés s’insèrent dans un environnement influent : 20 ha en tout, dont des arbres et des haies qui hébergent des auxiliaires de culture et séquestrent du carbone dans les sols, des pâtures, un ruisseau et des mares qui contribuent à créer un microclimat favorable… Ces bénéfices écologiques font l’objet d’un nouveau programme de recherche qui a débuté en 2015.

Quelques principes de base mêlant plusieurs inspirations

La démarche de la Ferme du Bec Hellouin se base sur une combinaison de principes cohérents issus de la permaculture (4) et du micromaraîchage biologique intensif (5) :

  • Pas de produits phytosanitaires, pas d’engrais de synthèse, mais du compost (pour entretenir la fertilité du sol) et du paillage (pour entre autres retenir l’eau).
  • Pas ou peu de mécanisation.
  • Plusieurs types de buttes et plates-bandes cultivables toute l’année.
  • Grande diversité de production.
  • Associations d’espèces pour explorer la verticalité, cultures relais (une culture démarre avant la fin de la précédente).
  • Agroforesterie (vergers maraîchers).
  • Optimisation de la circulation dans la ferme pour gagner du temps de travail : par exemple, la réorganisation du « jardin Mandala » d’une forme de spirale à une forme en rayons a eu un effet spectaculaire !
  • Commercialisation en circuits courts : paniers hebdomadaires, vente à des magasins bio, à des restaurateurs

L’esprit d’innovation et d’expérimentation

Campagnole, développée et commercialisée par La Fabriculture et la Ferme du Bec Hellouin.. © Institut Sylva, Institut Sylva
Campagnole, développée et commercialisée par La Fabriculture et la Ferme du Bec Hellouin.© Institut Sylva, Institut Sylva

L’expérience et la capacité d’apprentissage en continu sont absolument déterminantes. Optimiser un outil par exemple peut faire gagner un temps précieux : la « Campagnole » a été inventée à la ferme du Bec Hellouin. C’est une sorte de grelinette (6) améliorée qui permet sans trop d’effort de décompacter le sol avant le semis. De même, le semoir Coleman permet de faire des semis en rangées très serrées.

Une étude à portée plus large

Les résultats de l’étude menée à la Ferme du Bec Hellouin vont alimenter des modèles de fonctionnement de microfermes, élargissant ainsi le champ de réflexion. Ce travail fait l’objet d’une thèse en cours à l’UMR SADAPT. Ce modèle économique apparait réaliste pour les porteurs de projets sans assise foncière et à faible capacité d’investissement. Ce type de structure se développe à grande vitesse et la demande de références est énorme.

La demande est forte aussi dans les villes. Jardins urbains partagés, végétalisation des villes, la demande d’expertise de projets explose.  « Peut-être verrons-nous éclore une microferme au cœur d’une cité HLM, comme dans le projet de Tours sur lequel je travaille actuellement » conclut François Léger.

 (1) François Léger, UMR SADAPT (Inra-AgroParisTech). Etude menée avec laferme du Bec Hellouin  et l’Institut Sylva.                                                                                                                                                                                  (2) 1000 m2 est par hypothèse la surface optimale pouvant être cultivée à la main par une seule personne avec un maximum de soin.                                                                                                                                                                                                                                                (3) 1280 € est le chiffre avancé par la chambre d’agriculture de Haute Normandie pour la “Création d’activité en maraîchage biologique et vente directe”.                                                                                                                                 (4) Permaculture : cadre conceptuel souple visant à créer un réseau de relations bénéfiques entre tous les composants d’un écosystème, invitant à « dessiner comme la nature ».                                                                           (5) Maraîchage biointensif, références : Eliot Coleman, John Jeavons, voir encadré 3.                                                  (6) La grelinette permet d’ameublir la terre sans la retourner, contrairement à une bêche, en préservant ainsi l’écosystème du sol. Elle a été inventée par André Grelin en 1963.

entée par André Grelin en 1963.

Contact(s) scientifique(s) :
François Léger UMR1048 SADAPT Sciences pour l’Action et le Développement : Activités, Produits, Territoires Département(s) associé(s) : Sciences pour l’action et le développement, Sciences sociales, agriculture et alimentation, espace et environnement Centre(s) associé(s) :Versailles-Grignon

 

Ferme de Bec Hellouin (Eure). Vue de la serre, avec un poulailler installé en terrasse, donnant de la chaleur aux cultures situées en dessous.. © Inra, Pascale Mollier LA COMPOSITION DE L’UNITÉ TYPE DE 1000 M2
Les 1000 m² de cultures sont situés dans la partie la plus soignée et la plus intensive de la ferme du Bec Hellouin. Il s’agit d’un ensemble de plusieurs secteurs, comprenant 421 m2 de serres, 116 + 117 m2 de cultures en plein champ en agroforesterie, et un « jardin Mandala » de 378 m2 (formé de buttes rondes, cultivé de manière moins intensive). Pas moins de 76 types de cultures sont réalisés dans cet espace, dont 69 types de légumes, légumes-fruits, -racines ou -feuilles, mini-légumes et 17 types d’herbes aromatiques et fleurs. Les mini-légumes sont récoltés plus vite et cultivés plus dense. Ils sont bien adaptés à la consommation de petites familles et à la restauration gastronomique.
Cette unité de 1000 m2 fait partie d’un tout écologique au sein de 20 ha, dont 12 ha de bois, 4000 à 7000 m2 de cultures maraichères (légumes de plein champ : courge, pomme de terre, navet, carotte, etc.), des pré-vergers et des forêts-jardins (forêt plantée d’espèces comestibles).
Voir le rapport final de l’étude :
Rapport final Bec Hellouin

Portrait François Léger.  Unité de recherche SADAPT (Inra-AgroParisTech. © Inra, Pascale Mollier             IL ÉTAIT IMPORTANT DE PRODUIRE DES CHIFFRES

« Les projets en maraîchage sur de très petites surfaces, avec des investissements limités, mettant en œuvre des pratiques agroécologiques, en circuits courts, se multiplient depuis quelques années. Produire des chiffres sur ce type de système est important dès lors qu’ils n’étaient pas disponibles jusqu’à présent. Néanmoins, il ne faut pas oublier que ces chiffres ont été obtenus à partir de données recueillies sur une seule ferme tout à fait singulière. Il n’est guère envisageable d’atteindre dès l’installation le niveau d’efficacité productive de la ferme du Bec Hellouin. Les chiffres doivent donc être pris avec précaution. Ce sont les pistes sur les conditions de la viabilité identifiées dans cette étude pluriannuelle qui sont intéressantes, autant, voire plus, que ces chiffres », souligne François Léger.

Couverture du livre : Permaculture, de Perrine et Charles Hervé-Gruyer. 2014. Ed Acte Sud.. © Inra, Pascale Mollier                                            POUR EN SAVOIR PLUS

« La ferme du Bec Hellouin est conçue comme un tableau. Notre but est poétique, esthétique […] Donner le primat à la beauté nous semble une évidence. La beauté est une nourriture aussi essentielle que le pain ». De leurs expériences de navigateur, de juriste international, de leurs voyages, jusqu’au métier de paysan, les fondateurs de la ferme, Charles et Perrine Hervé-Gruyer, racontent leur parcours et la construction progressive d’une ferme luxuriante, comme le creuset d’inspirations venant du monde entier.

“Permaculture, guérir la terre, nourrir les hommes”, de Perrine et Charles Hervé-Gruyer. 2014. Editions Actes Sud.

Des chercheurs démontrent que l’agriculture biologique peut largement nourrir la planète.

Une étude complète et approfondie met fin aux idées erronées selon lesquelles l’agriculture biologique ne peut pas nourrir  le monde, parce qu’elle aboutirait à de trop faibles rendements et que les fertilisants organiques seraient insuffisants.

Les rendements en agriculture biologique dépassent ceux de l’agriculture conventionnelle.

Les rapports de rendement sont récapitulés dans le tableau 1 et sont groupés dans 10 catégories qui couvrent les principales productions végétales et animales qui composent les régimes alimentaires des êtres humains.

Tableau 1.

Rapports de rendement entre agriculture biologique et agriculture conventionnelle.

tbleau-bio

Comme on peut le voir, les rendements moyens de l’agriculture biologique et de l’agriculture non biologique sont à peu près identiques dans les pays développés (B), mais c’est dans les pays en voie de développement (C) que les gains de l’agriculture biologique sont les plus évidents : là où précisément les besoins alimentaires sont les plus importants et où les agriculteurs ne peuvent justement pas se payer les engrais et les pesticides de synthèse qui sont trop onéreux.

Les rapports de rendements, entre l’agriculture biologique et l’agriculture conventionnelle, se situent dans la plage de 1,6 à 4,0. Le rapport moyen pour tous les produits alimentaires au niveau mondial est de 1,3.

L’agriculture biologique peut fournir largement plus d’aliments qu’il n’en faut pour nourrir tout le monde.

L’équipe de recherche a établi deux modèles de production alimentaire au niveau mondial. Le modèle 1 est conservateur et il applique les rapports de rendement qui dérivent des études effectuées dans les pays développés, à la totalité des surfaces agricoles utiles au plan mondial. Le modèle 2, plus réaliste, applique les rapports de rendement déterminés pour les pays développés et pour les pays en voie de développement, pour chacune des zones concernées par ces modes de production.

Les calories par habitant, résultant des modèles étudiés, sont estimées en multipliant les rendements moyens, par des évaluations de la FAO qui concernent le contenu calorifique dans la catégorie d’aliment concernée.

La quantité de nourriture disponible dans le modèle 1 est plus ou moins la même que celle qui est disponible actuellement. Le gain principal est obtenu en réduisant les intrants massifs d’énergie et de combustibles et carburants fossiles, et en évitant tous les dommages collatéraux de l’agriculture conventionnelle. Il résulte du modèle 2, des gains réels qui vont de 1,3 à 2,9 fois le montant total qui résulte de l’addition des divers aliments disponibles.

Les deux modèles prouvent que l’agriculture biologique pourrait supporter la population humaine actuelle. En termes d’apport calorique quotidien, les approvisionnements alimentaires actuels du monde, après défalcation des pertes après récolte, fournissent 2.786 kcal/jour par habitant. La moyenne des besoins pour un adulte en bonne santé se situe entre 2.200 et 2.500.

Le modèle 1 assure 2.641 kcal/jour, au-dessus du niveau recommandé (soit 94.8 pour cent du niveau actuel). Le modèle 2 assure 4.381 kcal/jour, soit encore 157,3 pour cent de ce qui est actuellement disponible. Ainsi, les productions de l’agriculture biologique ont le potentiel de supporter une population humaine sensiblement plus grande que celle qui existe aujourd’hui.

Mais qui est vraiment Emmanuel Macron? Comment peut il être en tête du premier tour de l’élection présidentielle, tous les sondages et des médias ?

Comment ce jeune énarque peut-il se retrouver en tête de tous les sondages et bénéficier d’une couverture médiatique bien supérieure à tous les autres candidats Alors que ces proportions n’ont rien de nouveau, son discours est totalement creux rempli d’anathèmes et de poncifs, que son passif est directement lié aux plus grandes banques, les plus néolibérales et destructrices. Que les plus grosses affaires qu’il ai faits en tant que trader sont de natures à vous dégoûter et prouve bien que cette personne n’a aucune empathie pour son prochain.

Comme droite et gauches ne veulent plus rien dire en termes politiques je le qualifierai de néolibéral mondialiste prêt à tout pour imposer cette doctrine de l’oligarchie pour l’oligarchie.

Vous pouvez trouver avec le lien ci-dessous toutes les sources qui ont servi à la réalisation de cette vidéo.Source :http://osonscauser.com/qui-est-vraiment-macron/
Nous voulons saluer le travail de l’équipe de osons Causer qui comme à chaque fois nous produit des petits bijoux. Vous pouvez les soutenir financièrement si vous le voulez.

Le vrai visage de Macron : crime de haute trahison contre la France et les français. en vendant l indépendance energetique de la france.

Emmanuel macro candidat de la finance ? Ozon causés

voici un document intéressant qui pourrait expliquer pourquoi Emmanuelle Macron se retrouve en tête des sondages comme par magie.

 Sciences et Avenir se met en quatre pour Emmanuel macro par Laurent Doré

Emmanuel Macron est-il « le candidat des médias [1] » ? On se bornera ici à montrer modestement qu’il est au moins le candidat privilégié par Sciences et Avenir, deuxième magazine de vulgarisation scientifique le plus diffusé [2]. Histoire d’un cas de « synergie » dans le domaine de la presse…

Le moins que l’on puisse dire c’est que Sciences et Avenir a mis les petits plats dans les grands pour rendre compte de « l’événement », à savoir un entretien de deux heures organisé par le magazine entre Emmanuel Macron et cinq scientifiques (Jean-Claude Ameisen, Claudine Hermann, Axel Khan, Hubert Reeves et Cédric Villani [3]).

Quatre pages dans l’édition de mars 2017, avec le nom du candidat en (très) grand sur la couverture, et sur le site du mensuel dédié à « l’actualité des sciences », six articles et… vingt-neuf vidéos [4] !

graphique temps d’antenne donnée par les médias privés à Emmanuel Macron

Total temps d'antenne des candidatsSource :https://mobile.twitter.com/alexiscorbiere/status/837993958957543425/photo/1?utm_source=fb&utm_medium=fb&utm_campaign=alexiscorbiere&utm_content=837993958957543425
 lors de son meeting dans les DOM-TOM les médias télévisés ont largement donné l’impression par leur reportage que ce déplacement avait été un succès.
 17546758_10155123733473610_8192279330236746257_o
De plus quand vous savez que la presse française et la propriété de multinationale, de milliardaire de l’oligarchie financière, la boucle est bouclée.

Cette infographie sur les médias français réalisée avec l’association Action-Critique-Médias (Acrimed) est une refonte de la carte du Parti de la presse et de l’argent (PPA) conçue pour Le Plan B en 2007 et mise à jour à l’occasion de la sortie du documentaire Les Nouveaux Chiens de garde en 2012.

Source : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/ppa

 je n’aurais jamais pensé dire ça un jour, dans cette élection présidentielle où nous votons comme d’habitude par défaut le ou la candidate la moins dangereuse pour la France est clairement Madame Marine Le Pen.
Sur le plan géopolitique et guerre stratégique de l’oligarchie mondiale pour augmenter leurs domination sur les ressources de la planète, elle est la moins dangereuse.
En ce qui concerne l’économie on a peut-être une chance avec elle de sortir un tout petit peu de ce néolibéralisme destructeur.
En ce qui concerne l’indépendance de la France avec elle on a une petite chance de moins se laisser faire par l’Europe.
En ce qui concerne la démocratie Emmanuel macro veut diriger sans passer par le Parlement et sans demander son avis au peuple (une belle dictature) alors que Madame Marine Le Pen propose le référendum qui est actuellement un des outils démocratiques les plus efficaces si on respecte les résultats de ce dit référendum.
Si toutes les personnes qui ont voté pour Monsieur Mélenchon votent de manière logique , ils doivent forcément voter pour Madame Marine Le Pen , son programme est beaucoup plus proche de celui de Monsieur Mélenchon. Monsieur Macron représente tout ce qui était combattu par Monsieur Mélenchon.
À vous de réfléchir. Ceci n’est que notre avis!

Banque, paradis fiscaux, société cachée, RSI!!!! Kleptocratie française.

 

Kleptocratie française par Eloïse Benhammou

Contrairement aux journalistes économiques, Eloïse Benhammou sait lire un bilan. Normal pour une comptable.

Et c’est en analysant les bilans (par exemple dans l’affaire Kerviel) des diverses entités de la Société Générale qu’elle a découvert de très étranges entités, destinées avant tout à brouiller les pistes.

Au fur et à mesure de son enquête menée dans différents environnements financiers, elle dévoile devant nos yeux totalement incrédules, tout le système technique et ultra-opaque comptable qui permet aux banques françaises et étrangères de voler chaque jour des milliards à la France et aux Français, et cela en toute discrétion, raflant au passage nos cotisations sociales.

 

Banques, RSI, ACOSS, CADES, Caisses de retraite, etc, l’auteur nous montre que tout le système social et fiscal français (mais aussi belge) est désormais entre les seules mains du capitalisme financier le plus sauvage contrôlé par Wall Street.

La France est totalement soumise à la volonté des grands banquiers qui, du coup, et malgré leurs crimes, échappent logiquement à la justice puisqu’elle est rendue par le même Etat contrôlé par les banques ! Comme aux Etats-Unis. Un livre implacable pour les banquiers et les politiques car l’auteur montre, entre autres, à quoi et à qui servent en réalité nos cotisations sociales : à enrichir avant tout les banquiers étrangers qui ont pris le contrôle de la France.

Source :https://www.youtube.com/watch?v=xv8dYn9eRcc

 

 

Les multinationales contrôlent le monde mais qui contrôle les multinationales?

Cette représentation graphique met bien en exergue, la domination de quelques multinationales sur la majorité des produits que vous achetez. Mais la question est : qui contrôle les multinationales, en somme qui contrôle notre monde exclusivement régi par le pouvoir de l’argent ?

multinationale controle map

Et bien la deuxième illustration graphique que nous mettons à votre disposition montre qu’un petit groupe de persones faisant parti d’une association secrète appelée Bill Burberry contrôle le monde économique de notre planète. Croyez-vous que dans ces conditions nos gouvernements ont encore une seule once de pouvoir ? Croyez-vous que nous soyons encore en démocratie ou plutôt dans une lobbycracie qui contrôle pratiquement tout et tout le monde ?

Cliquez sur le lien pour agrandir l’image et pouvoir zoomer ,ça vaut la peine c’est impressionnant!

Source :http://www.zerohedge.com/

source; article originelle:                                                                                                               http://www.zerohedge.com/news/2016-06-10/does-bilderberg-really-run-world-one-chart-help-you-decide

 Ceci n’est qu’un petit exemple, ce n’est en aucun cas exhaustif. Bien d’autres commissions occultes réunissent régulièrement ces personnes de pouvoir qui dans l’ombre ne cessent d’orienter nos sociétés, dans des directions qui sont avantageuses pour eux, leur portefeuille et leur domination.

 

Le Garden, bar à jus et à salades, une patronne qui fait les choses bien ! Produits saisonniers, approvisionnement local…

Voilà une commerçante qui se bat tous les jours pour ne commercialiser que des produits de qualité, avec un approvisionnement en circuit court.

Contrairement à toutes ses multinationales de l’agroalimentaire et de la restauration rapide qui sont prêts à tout pour augmenter leurs bénéfices quittes à introduire des produits dangereux pour votre santé (pesticides, OGM etc.).  De plus, pour la plupart ils ne paient pas d’impôts, leurs bénéfices nourrissent exclusivement leurs actionnaires et de paradis fiscaux ce qui participe grandement à tuer nos économies réelles.

Nous vous invitons à soutenir ces commerçants qui ont une éthique, le goût du travail bien fait et qui respectent leurs clients en voulant le mieux pour. De plus à chaque fois que vous dépenserez un euro au Garden, cet argent sera bien dépensé; il restera dans la communauté et déclenchera un cercle vertueux qui finira par revenir vers vous en dynamisant l’économie réelle de votre région.

logo-le-garden

Vous pouvez vous informer des menus du jour sur leur site web ou sur leur page Facebook

garden-bar-a-jus

17 rue Gioffredo Nice 06000  Tel:06 23 75 45 48

Un petit “Like” sur leur page Facebook ne prend pas beaucoup de temps mais participe grandement à encourager leur travail et à les faire connaître.

dsc04139

Le mouvement est en marche, les commerçants nous rejoignent!

Votre consommation pour faire la différence !

Si, dès que vous le pouvez, vous essayez de consommer au maximum dans des petites entreprises ancrées dans l’économie réelle, nous pouvons très rapidement changer le paradigme économique pour un cercle vertueux qui profite à tous et non pas aux actionnaires de multinationales.

Rejoignez-nous dans le mouvement !  Commençons le changement ensemble, dans ce monde d’économie libérale au trading à haute fréquence, tout cela peut aller très vite.

Plus l’économie financière accélère, plus sa chute sera rapide, rejoignez-nous !

Fabricant de vitraux, réparateurs et vendeurs de vélo (fabriqués en France), snack restaurant, artisan électricien, nouveau concept de nettoyage de motos, tous ces artisans petits commerçants sont là pour vous, à chaque fois que vous consommez chez eux vous dynamisez l’économie réelle et vous créez un cercle vertueux qui vous enrichira vous-même à votre tour. Plus notre économie locale est dynamique plus vos salaires ont des chances d’augmenter.

 

Nous ne sommes plus en démocratie, nous sommes en lobbycratie.

Les multinationales, les trusts, les différents grands secteurs d’activité (exemple : les pétroliers, les banques, les multinationales de tous types) sont prêts à tout pour réussir à contrôler  et accroître leur domination sur l’économie et la politique. Pour cela il est important de contrôler nos politiques. Ils utilisent différentes méthodes dont le lobbying. Il peut prendre différentes formes et se cache un peu partout, il consiste à soudoyer d’une manière ou d’une autre, de mettre la pression ou de convaincre par n’importe quel moyen nos dirigeants pour qu’ils suivent leurs indications et leurs préconisations.

Un exemple: je vous présenterai la technique de Goldman Sachs qui est de placer ou de promettre de recruter des politiques ou hauts fonctionnaires dans tous les gouvernements ou les différentes institutions mondiales.

Goldman Sachs tableau dirigeants européens

Ils implantent au sein même de l’union européenne leurs agents pour que les politiques de l’Europe tendent dans leur sens quoi qu’il arrive.

Goldman Sachs tableau dirigeants européens_2

Ils le font aussi dans chaque pays à différents niveaux de l’État pour augmenter leur contrôle sur les décisions politiques pouvant être adoptées.

Quand ce ne sont pas des anciens de Goldman Sachs,  il recrute la personnalité politique à posteriori une fois qu’ils ont fait du bon travail pour eux.

Voilà deux exemples qui montrent bien le risque de collusion avant ou après avoir eu des fonctions d’État. Une personne lambda signant un contrat de travail aura souvent dans ce dit contrat une clause de non-concurrence pendant et après son contrat lui interdisant de travailler pour des secteurs d’activité proche ou pouvant avoir un rapport avec son ancienne fonction (on trouve ce genre de clause même pour des personnes qui travaillent dans le nettoyage d’immeubles). Mais quand vous travaillez pour l’État, pas de problème, après vos fonctions régaliennes vous pouvez être embauché par une entreprise privée pour qu’elle profite de votre carnet d’adresses ou pour services rendus.

Continue reading “Nous ne sommes plus en démocratie, nous sommes en lobbycratie.”

Le contre-pouvoir face aux 147 sociétés qui contrôlent le monde

Pour quelle raison il est important que les consommateurs soient conscients de leur pouvoir :  il est le seul contre-pouvoir qui existe actuellement, face au réseaux des multinationales, puissant mais destructeurs, qui détiennent le monde entre leurs mains.

Cliquez sur l’icône en bas à droite de la vidéo (après avoir cliquer sur ‘play’) pour les sous-titres en français

Une étude pointue sur le réseau de contrôle, de la possession directe ou indirecte dans l’économie mondiale, a été publiée en 2011. Elle révèle que les 147 FTN (firmes transnationales) contrôlent l’ensemble de l’économie mondiale.

The 1318 transnational corporations that form the core of the economy. Superconnected companies are red, very connected companies are yellow. The size of the dot represents revenue Les 1318 FTN qui forment le cœur de l’économie. Les entreprises supers connectées sont en rouge, les entreprises très connectées sont en jaune. La taille du point représente leurs revenus.

Etude original ici et la traduction en français ici.

Ces sociétés ont un seul objectif : augmenter leurs profits à tout prix. Elles sont prêtes à détruire l’environnement, empoisonner ses habitants avec des produits chimiques et toxiques, licencier des employés et délocaliser les productions dans des pays à bas coût de main-d’œuvre, etc. Nous pourrions citer des dizaines d’exemples qui prouvent largement la voracité du néolibéralisme de ces multinationales : les ventes d’eau en bouteilles contaminées par des produits chimiques nocifs, les ventes de viandes traitées aux hormones, pleines d’antibiotiques et trempées dans l’eau de javel à la fin de la chaîne, l’utilisation d’irritants cancérigènes ou perturbateurs endocriniens dans la plupart des cosmétiques industriels, et la liste continue. Toutes ces activités sont approuvées par des comités consultatifs où les conflits d’intérêts sont présents lorsque les membres détiennent leurs propres intérêts financiers sur des questions qui les concernent .

multinationale controle map

Malheureusement, dans le monde où nous vivons aujourd’hui , nous ne pouvons pas faire confiance à ces sociétés transnationales, ou aux autorités officielles qui approuvent des produits destinés à être vendus dans les supermarchés, quels que soient leurs dangers connus. Cependant, des consommateurs informés peuvent faire toute la différence, il faut veiller à ce que les produits mis à notre disposition sont sûrs et réalisées dans des conditions équitables, favorables à une économie réelle plus riche et profitant à la majorité. Si seul un petit pourcentage d’entre nous commence à consommer à bon escient, et arrête d’alimenter le réseau des FTN qui contrôlent le monde, leur pouvoir s’épuiserait rapidement, leurs actionnaires commenceraient à déserter ces sociétés transnationales, les laissant vulnérables, touchées en plein cœur. Il ne faut que 25 % des consommateurs pour commencer une révolution économique.