PSA fait venir des salariés polonais dans son usine française : la colère des syndicats. Rien ne changera dans le système néolibéral en place si les citoyens ne le changent pas

USINE – Le groupe automobile PSA va faire venir des salariés d’une usine polonaise pour renforcer ses équipes du site d’Hordain (Nord), les syndicats dénonçant jeudi à l’issue d’un CSE une mesure qui laisse de côté les intérimaires.

Des renforts venus de Pologne. Le groupe automobile PSA a annoncé qu’il allait faire venir des salariés d’une usine polonaise pour renforcer ses équipes du site d’Hordain, dans le Nord. Ce premier contingent de 120 Polonais, venant de l’usine de Gliwice qui produit des Opel Astra va arriver la semaine prochaine. 150 salariés les rejoindront la semaine suivante. Ils devraient rester pour une mission de trois mois, logés par l’entreprise dans la région et payés selon la convention collective française du secteur. 

“L’objectif” est d’arriver à 531 personnes de plus, pour produire à partir de début juillet en trois équipes (matin, après-midi et nuit), contre deux actuellement, et honorer les commandes en attente d’environ 30.000 utilitaires, explique la direction qui, pour expliquer ce transfert, indique que “le groupe choisit de donner de l’activité à ses salariés” : 80% des employés de l’usine polonaise, qui reprend “progressivement”, seraient en activité partielle. Le redémarrage ne se ferait en effet pas au même niveau sur tous les sites. La direction, qui soutient ne faire aucune économie avec cette stratégie, envisage aussi de faire venir des salariés de Saragosse (Espagne).

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s