Coronavirus : en Italie, 700.000 enfants en difficulté alimentaire

Voilà le résultat du confinement qui n’avait aucune raison d’être vu que normalement quand il y a une épidémie on met les gens atteints en quarantaine et quand 99 % de la population ne risquent rien par rapport à cette épidémie il suffit de confiner les personnes à risque et les personnages âgés. Les conséquences du confinement généralisé vont être dramatiques pour les populations les plus précaires, pour le retard de diagnostic de beaucoup de maladies, pour le stress causé à toute la population, et encore beaucoup d’autres causes. Le bilan se fera à la fin et il sera considérable.

 

Les difficultés sont répandues dans toute la péninsule, mais les régions les plus touchées sont dans le sud.

Environ 700.000 enfants en Italie sont en difficulté alimentaire en Italie.
Environ 700.000 enfants en Italie sont en difficulté alimentaire en Italie. FILIPPO MONTEFORTE / AFP

Environ 700.000 enfants en Italie sont en difficulté alimentaire en raison de la crise sanitaire qui a affecté leurs familles mais aussi de la fermeture des écoles et des cantines scolaires, selon la Coldiretti, principale organisation agricole du pays.

«Le nombre d’enfants de moins de 15 ans qui ont besoin d’aide pour avoir du lait ou manger est passé à 700.000», indique la Coldiretti dans un communiqué publié dimanche 10 mai à l’occasion de la Fête des mères en Italie. «La situation critique liée à la pandémie s’est aggravée dans de nombreuses familles en raison de la fermeture des écoles où les cantines étaient l’occasion pour beaucoup de garantir à leurs enfants un repas chaud», ajoute le syndicat agricole.

Parmi les nouveaux pauvres figurent «les familles de ceux qui ont perdu leur emploi saisonnier, les petits commerçants ou artisans qui ont dû fermer, les personnes employées clandestinement qui ne bénéficient pas de subventions spéciales ou d’aides publiques et n’ont pas d’économies, ainsi que de nombreux travailleurs temporaires ou ayant des activités occasionnelles», précise la Coldiretti.

Les difficultés sont répandues dans toute la péninsule, mais les régions les plus touchées sont dans le sud, 20% des pauvres se trouvant en Campanie, 14% en Calabre et 11% en Sicile.

La Coldiretti a aussi relevé en avril une hausse des prix à la consommation pour les fruits (+8,4%), les légumes (+5%), le lait (+4,1%) ou encore la charcuterie (+3,4%). Outre la «course aux achats» pour cause de quarantaine, ces hausses des denrées alimentaires sont liées à la fermeture des bars, restaurants et des marchés locaux dans de nombreuses régions, estime la Coldiretti.

Source: https://www.lefigaro.fr/flash-eco/coronavirus-en-italie-700-000-enfants-en-difficulte-alimentaire-20200510?utm_medium=Social&utm_source=Facebook&fbclid=IwAR10xNAiMvCorlFrVriXcOYn0XvfIxE1Ow0dRgyzijXCv8UQ0h-qEarmh3U#Echobox=1589114816

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s