Quand la police républicaine dérape?

De nombreux documents incriminant les forces de l’ordre dans des violences policières s’accumule de plus en plus.

Une journaliste, reçoit un tir de flash ball alors qu’elle ne représente aucun danger. je rappelle que le flash ball doit est utilisé qu’en cas de légitime défense ou pour répondre à une agression de manière proportionnelle.

De nombreux témoignages ressortent, ils indiquent tous que des grenades lacrymogènes ont été tirées depuis un hélicoptère de la gendarmerie sur la foule de manifestants pacifiques.

Un exemple de maintien de l’ordre républicain, avec une utilisation de la force proportionnelle à l’agression. lol.

Violences policières : un chiffre record depuis mai 1968 selon un journaliste spécialiste en maintien de l’ordre.

Apparemment les policiers s’autorisent des tirs tendus au flash ball à hauteur de tête alors que c’est totalement illégal et que cette arme doit être utilisée que dans le cas d’une légitime défense proportionnelle et graduée.

La police républicaine motive ses troupes en criant « pas de quartier ». C’est un scandale que cette expression soit utilisée dans la bouche d’une police soi-disant là pour protéger ses citoyens.

Est-on encore en démocratie ou sommes-nous dans une dictature naissante ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s