Quand vous nettoyez votre intérieur vous contaminez votre environnement avec des produits toxiques.

La plupart des produits ménagers industriels contiennent un ou plusieurs produits mauvais pour votre santé.

“60 millions de consommateurs” publie une enquête très intéressante sur ce que contiennent vos produits ménagers d’utilisation courante. Nous vous présentons les cartons rouges de chaque famille. Et ce n’est que le palmarès beaucoup d’autres en contiennent beaucoup.

1 – antibactériens et désinfectants


« La peur des microbes est un terreau de choix pour les marques », relève 60 millions de consommateurs. Dégainer un désinfectant n’est pas forcément la marche à suivre. Le magazine rappelle que « la plupart des maladies se transmettent par les mains », et donc : « les laver soigneusement avec de l’eau et un savon ordinaire suffira amplement à éliminer [les] microbes ».


  • dettolCarton rouge au Désinfectant pureté Dettol. 
    Le désinfectant pureté Dettol contient du chlorure de benzalkonium, substance pouvant favoriser le développement de bactéries résistantes. Il obtient pour la peine un carton rouge. A noter que 60 millions de consommateurs s’étonne de « l’étrange caution du logo de l’Institut Pasteur«  qui apparaît sur son emballage.

2 – Les produits nettoyants surpuissants


Le magazine se penche également sur les « nettoyants surpuissants et corrosifs ». Ceux-ci « sont très agressifs et peuvent abîmer définitivement vos surfaces […] et, plus grave, vos yeux, vos mains et vos poumons ». Nous sommes prévenus :

L’acide chlorhydrique du Canard (WC) peut brûler la peau et son rejet dans les eaux usées est très toxique pour les poissons, coquillages et crustacés


  • mrpropreCarton rouge à Mr Propre Fraîcheur du matin avec Febreze.
     Ce nettoyant multiusage contient « pas moins de quatre parfums, classés allergisants dans la réglementation européenne », note le magazine. Parmi eux, l’HICC, « considéré comme particulièrement problématique ». Figurent aussi dans sa composition deux conservateurs, également allergisants » : benzisothiazolinone, glutaral.

3 – Les parfums et allergisants


La promesse d’un intérieur et de linge délicatement parfumés ne doit pas faire oublier que « 600.000 à 2 millions de Français » sont affectés par les allergies aux parfums, rappelle 60 millions de consommateurs, qui s’intéresse aux fragrances des produits ménagers. Outre leur caractère allergisant, ces parfums émettent des « composés organiques volatils (COV), qui vont polluer l’air intérieur ». Même des conservateurs contenus dans les produits ménagers sont allergisants !


  • mididouCarton rouge à Minidou concentré Jardin de fraîcheur. 
    « Ne vous laissez pas abuser par le minois innocent du petit piaf blanc de l’étiquette : cet assouplissant est un concentré de substances indésirables », met en garde60 millions de consommateurs qui pointe pas moins de six conservateurs, « tous allergisants et irritants », six parfums allergisants notoires et des silicones !

4 – Les produits gadgets


Le magazine analyse également la composition de ce qu’il désigne comme les « produits gadgets » dédiés à l’entretien. Autrement dit, tous ces produits non indispensables qui pullulent dans les rayons. Un exemple parmi tant d’autres, « les nettoyants […] pour fruits et légumes lancés par la jeune marque française Vegan Eden » qui entendent remplacer le nettoyage à l’eau du robinet.


  • febrezeCarton rouge à Febreze Sleep Serenity Lait chaud et miel. 
    Cette « brume d’oreiller » contient des « composés franchement indésirables », selon 60 millions de consommateurs, qui dresse une inquiétante liste: didécylméthylammonium chloride (irritant et favorisant la résistance des bactéries), hydroxyde de sodium (irritant), linalool et benzisothiazolinone (allergisants) ». Pas de quoi s’endormir tranquille…

5 – Les lingettes netoyantes


N’en déplaise aux fabricants, dont certains incitent explicitement à les jeter dans la cuvette des toilettes, les lingettes « ne sont ni recyclables ni compostables, et doivent donc être jetées dans la poubelle des déchets ménagers », rappelle le magazine. Pour la plupart d’entre elles, elles sont en outre « imprégnées de substances indésirables », alerte le magazine.


  • harpicCarton rouge à Harpic Lingettes désinfectantes Hygiène marine biodégradables.
     Là, 60 millions de consommateurs se fâche carrément, car « le fabricant incite explicitement à jeter [ces lingettes] dans les toilettes […] et laisse entendre qu’elles sont biodégradables, ce qui constitue une supercherie intellectuelle ». Par ailleurs, le produit contient du « chlorure de benzalkonium, un antibactérien irritant ».

6 – Les bombes aérosols


Après lecture de l’enquête, vous n’utiliserez plus jamais d’aérosol sans frémir, type de produit qui constitue une « triple menace », selon  le magazine : « Ce sont des produits très inflammables, leur mode de propulsion décuple l’exposition aux substances indésirables et, en cas de mésusage […], les solvants inhalés peuvent provoquer une mort immédiate ! »


  • cillit-bangCarton rouge à Cillit Bang Mousse active douche et surfaces larges. 
    « Peut éclater sous l’effet de la chaleur. Protéger du rayonnement solaire. Utiliser seulement en plein air… », est-il indiqué dans les mises en garde de ce produit nettoyant de salle de bain. L’aveu d’une « dangerosité certaine », estime « 60 millions de consommateurs » qui pointe de surcroît une « efficacité douteuse ».

7 – Les « faux produits verts »


L’enquête pointe enfin les « faux produits verts » : « La présentation de certains produits et les mentions sur leur emballage laissent entendre qu’ils sont doux, naturels, respectueux de notre santé et de la planète. Ce n’est hélas pas toujours le cas. »


  • mirDouble carton rouge cette fois-ci : Mir Vaisselle Secrets de nature Calendula ; Method Liquide vaisselle Citron + menthe. 
    En dépit d’indications rassurantes sur son étiquette, le premier contient des conservateurs allergisants. Quant au second,  deux conservateurs et deux parfums allergisants entrent dans sa composition. « C’est bien dommage, car la démarche de Method ne manque pas d’intérêt », regrette 60 millions de consommateurs, qui salue une marque se voulant plus respectueuse de l’environnement.

 

Source : 60 millions de consommateurs.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s